Premier Post 2016

Mes coups de cœurs 2015 :

metamorphoses-bruno-mercierBruno Mercier : J’ai rencontré Bruno lors du Salon de la Photo en novembre dernier. Seul à sa table, il semblait perdu dans ce temple de la consommation que peut représenter un salon professionnel. ZOOM du Public, excusez du peu, il y exposait ses photos. Tel un vieux loup de mer, passionné, il ne fallut pas longtemps pour que son œil s’illumine et que sa parole s’enflamme. Il semble sorti d’une BD de Margerin. Sa série « Métamorphose » est à coupée le souffle. Ses clichés m’ont ému parce que j’y retrouve tout ce qui me parle quand je vais en Bretagne. En tout cas, ce que j’aime trouver en bord de mer, en Bretagne ou ailleurs. L’espace, les éléments, la nature qui prends le dessus sur les traces humaines. La solitude propice à la rêverie, la méditation. Le traitement du noir, profond, qu’il apporte à ses clichés est superbe. Une grande claque.

vivian-maier_3_640x360Viviane Maier : J’ai été sous le choc en découvrant le film de John Maloof « A la recherche de Viviane Maïer ». Nombreux comme moi qui s’intéressent à la photographie, mais pas que, à l’art, aux artistes aussi. Pourquoi prenons nous des photos ? Quel signification dans l’acte de prendre des photos ? Plus globalement, quelle signification que l’acte de créer une œuvre ?J’ai vu ce film trois fois en salle fin 2014 et début 2015. Ce film-documentaire est absolument étonnant. Parce que l’on découvre une artiste, post mortem, avec un regard digne des plus grands maîtres de la Street Photography. Parce que ce film pose beaucoup de questions sur la nature de l’acte artistique en soit, sur le désir de reconnaissance aussi. Comment peut-on prendre des milliers de clichés sans jamais les voir ??? Viviane Maïer a laissé des centaines de rouleaux non développés. Quand on pense que chaque rouleau renferme des merveilles. C’est Hallucinant.

Courrez voir ce film afin de découvrir cette Grande Dame de la Photographie. Un magnifique livre également aux éditions Harper Design.

Leave a Comment